L’entreprise à l’épreuve de l’environnement : naviguer dans le monde d’après

Comme chaque année, Cime organise sa journée d’étude en partenariat avec l’IAE Paris. La journée se déroulera le Le 14 décembre prochain, dans les locaux de l’IAE Paris.

 

La problématique qui guidera les interventions et débats : 

Les évolutions économiques, sociales, environnementales et sanitaires à l’œuvre réinterrogent les fondements de la performance de l’entreprise, le sens de son activité et une approche plus intensive et plus large de l’innovation.  

La Responsabilité sociale d’entreprise (RSE) prend également une autre dimension.  Définie par la Commission Européenne comme « L’intégration volontaire, par les entreprises, de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et dans leurs relations avec les parties prenantes »[1], la RSE a été conçue comme facteur de promotion du bien commun et du développement durable. Elle invite les entreprises, à dépasser leurs seules responsabilités économiques et légales pour s’intéresser à des domaines extra économiques relevant traditionnellement de la sphère publique (préservation de l’environnement, gestion des externalités négatives, bien être de la société…).

Entrée depuis au moins deux décennies dans un monde de crises à répétition, et en accélération, l’entreprise est sommée aujourd’hui de repenser sa mission et vision stratégique ainsi que l’articulation entre l’innovation et la RSE. La question de l’impact des innovations produites est un enjeu crucial.

La sortie de la crise de la COVID-19 pose, à plusieurs niveaux, des questions fondamentales.  Au niveau sociétal, elle questionne la forme actuelle de la mondialisation, et les modes de sociabilité. Au niveau des organisations, elle interroge les modes d’organisation, les cadres de pensée et d’exercice du management. Si ces niveaux d’analyse, macro et micro, conservent leur pertinence, ils s’interpénètrent aussi de plus en plus.

L’entreprise est aujourd’hui ainsi éprouvée par son environnement économique, écologique et social, avec une intensité qui laisse présager un « monde d’après ».

Les apports de chercheurs et les partage d’expériences de responsables prévus dans cette journée, viseront donc à aider chacun à s’équiper pour l’aider à naviguer dans les turbulences de ce monde qui advient.

Les débats seront organisés autour de deux tables rondes principales :

  • L’innovation à l’épreuve de l’environnement. Comment réussir une innovation inclusive ? Dans quelle mesure et comment la responsabilité peut-elle être intégrée dans les processus d’innovation et du changement ? Comment s’organise la RSE dans l’innovation ? Quelles sont les enjeux et les difficultés de gestion de la responsabilité collective dans l’innovation ?
  • Repenser le management. Repenser le management s’impose aujourd’hui comme une évidence au plan des pratiques organisationnelles comme au plan de la réflexion théorique. L’innovation est un impératif sur ces deux plans.

[1] Promouvoir un cadre européen pour la responsabilité sociale des entreprises – Livre vert de la Commission européenne, 2001

Retour à la Bibliothèque